Archives mensuelles : juillet 2011

les allégations santé dans le colimateur de Bruxelles

Une étude inquiétante de l'AFSA

L'AFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) vient de rendre compte d'une étude conduite depuis 3 ans durant lesquels elle a étudié le bienfondé des allégations santé vantées sur beaucoup de produits alimentaires.

  source visuel : www.bien-et-bio.info

Le résultat en serait édifiant : sur 2758 allégations vérifiées, seules 510 seraient établies.

Dans 4 cas sur 5, les industriels se sont donc montrés incapables de prouver l'allégation avancée.

Une publicité trompeuse?

Faute de pouvoir apporter la preuve des bienfaits promis sur la santé par le produit, l'industriel prend donc le risque d'une publicité trompeuse, voire mensongère?

Une "liste positive" attendue.

Bruxelles promet pour 2012 l'adoption d'une liste d'allégations autorisées.

Une fois publiée, les industriels auraient 6 mois pour s'y conformer.

Un dossier à suivre, mais indispensable au respect du droit à l'information du consommateur.

Le nouveau Réglement Local de Publicité de la ville de Paris

En négociation depuis 2003, un nouveau Réglement Local de Publicité pour la ville de Paris remplace celui qui était en place depuis 1986. Sur de nombreux points, il est plus restrictif. Ce nouveau RLP a été adopté le 21 juin 2011.

Il sera intéressant de voir comment les professionnels, principalement les afficheurs, vont réagir.

 source visuel : www.archeologue.over-blog.com

Les principales mesures

Les mesures adoptées sont nombreuses. En voici les principales :

– La suppression des zones des de publicité élargie, qui concernaient essentiellement l'espace urbain autour du périphérique

– La suppression des panneaux 4×3 et leur remplacement par des panneaux de 8 m2

– L'interdiction de la publicité sur 50 mètres en amont et en aval de l'entrée principale des écoles et funérariums. Toutefois les mâts et colonnes à vocation culturelle pourront être maintenus

– La réglementation des bâches de chantiers limitées à 16 m2

– La limitation de la publicité sur les véhicules et taxis

– L'interdiction des dispositifs intrusifs et des systèmes de comptage d'audience

– L'obligation d'arrêter les dispositifs déroulants entre 0 et 7 heures en cas de nuisances

– La protection de la butte Montmartre, des bords de Seine et des canaux

– L'interdiction des écrans sur le mobilier urbain

– L'interdiction des dispositifs à faisceau laser.

Principaux effets

La mise en place de ces nouvelles règles pourrait avoir pour effet de supprimer un tiers des dispositifs publicitaires. Par exemple, Paris compte actuellement un millier de panneaux 4×3.

DS4 : la campagne d’affichage est-elle pertinente? DONNEZ VOTRE AVIS

La campagne :

Sans doute avez vous vu ces derniers jours cette campagne d'affichage Citroën pour le lancement de la DS4 (une magnifique voiture au demeurant) basée sur le slogan "Ne respectez pas les règles, fixez-les".

En voici deux visuels :

  source visuel : www.h-paris.com

 

 source visuel : www.docnews.fr

Nous nous interrogeons sur la pertinence du slogan choisi.

Comment celui-ci peut il être interprété?

En cette période de recrudescence des incivilités, petites ou grandes, quel effet peut avoir un tel slogan sur des personnes influençables. Ne sera-t-il pas, finalement interprété comme un encouragement aux incivilités?

Par ailleurs, et si nous décidons de rester sur le terrain de l'automobile, à la veille des premiers départs en vacances, ce slogan est-il judicieux? On sait l'été, avec ses grandes transhumances automobiles, meurtrier, mais on sait aussi que beaucoup de drames de la route aurait pu être évités avec le strict respect des règles du code de la route, ou des principes élémentaires de civilité. Alors, est-il pertinent d'inciter chacun à "fixer ses règles"; même si, bien sûr, ce n'est sûrement pas le message que la firme Citroën et l'agence avaient envie de faire passer?

Les éléments de droit

L'ARPP  a édicté une recommandation propre à la publicité automobile. Nous retiendrons deux prescriptions de cette recommandation qui peuvent peut être se trouver "écornées" par le slogan en cause?

"Elle ne doit pas susciter chez les conducteurs un comportement … portant atteinte aux autres

usagers de la route."   ou encore :

"Elle ne doit pas mettre en scène, dans des conditions normales d’usage, des véhicules en contravention avec les

règles du Code de la route…"       

N'hésitez pas à laisser votre commentaire….