Archives mensuelles : avril 2013

Placement clandestin au cinéma

la cage doréesource visuel : jds.fr

Un vrai beau film que la Cage dorée que j'ai eu le plaisir de voir hier. La salle a applaudi au générique de fin, c'est si rare….

Mais quel dommage d'avoir vraisemblablement cédé à la tentation du placement clandestin au profit du tabac.

Sinon, comment expliquer l'apparition sur une premier plan de ce paquet de Marlboro?

Bien sûr, me direz-vous, ce n'est pas le premier cas. Sans doute pensez-vous à Amélie Poulain et son sac plastique Gauloises bleues abandonné au pied du photomaton, ou encore à Quartier VIP où Johnny Hallyday n'hésite pas à sortir là encore son paquet de Gauloises…

On regrette cette entorse à la loi Evin, d'autant que Cage dorée est un film grand public. Hier les enfants et les ados étaient nombreux dans la salle….

 

 

L’offre légale de biens culturels sur la toile

lepoint.fr

On le sait, la meilleure façon de lutter contre le téléchargement illégal, c'est de développer une offre légale satisfaisante.

Dans cette optique, HADOPI a mis au point un baromètre de cette offre légale.

Nous en retiendrons deux données :

A 61% les Français se déclarent satisfaits de l'offre existante en matière de biens culturels accessibles légalement sur les sites ad-hoc

Mais à 82%, ils trouvent cette offre trop chère.

Coca Cola donnerait-il dans la communication responsable

139 caloriessource visuel : meltybuzz.fr

Changement de ton pour Coca Cola?

Chacun se forgera son opinion sur ce spot qui conquiert aussi nos écrans TV

http://nouvellespubs.org/pub-coca-cola-2013/139-calories-de-plaisir-video_3a78a729e.html

Certains y verront sans doute une récupération d'une préoccupation des consommatrices (teurs??) à l'approche de l'été.

Aux yeux du droit, Coca Cola ne contrefait aucune règle, puisqu'il décline un conseil de bon sens d'éducation santé : bouger!

Voilà une publicité au moins conforme au message sanitaire obligatoire qui l'accompagne " Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière".

 

Droits d’auteur : la justice américaine rejette la plainte de Viacom contre YouTube

you tube

En 2007, Viacom (Paramount) avait intenté une action en justice contre YouTube pour violation des droits de la propriété intellectuelle et réclamait 1 milliard de dollars de dommages et intérêts.

En cause, les vidéos et films à disposition sur la plateforme et que les internautes pouvaient librement visionner ou télécharger.

Débouté par la justice américaine, Viacom avait fait appel. Mais la justice américaine vient de confirmer la décision précédente, faute pour Viacom d'apporter la preuve que YouTube avait eu connaissance de cette violation des droits d'auteur.

Cette décison est en conformité avec la position de la justice française considérant YouTube comme un simple hébergeur qui ne peut être responsable que de ses fautes et négligences.

Google condamné en Allemagne pour capture illégale de données

 

rezo.bizUne nouvelle fois, Google dans le cadre de ses activités de Street View, vient d'être comdamné pour capture illicite de données personnelles par les voitures de Street View sur les réseaux wi fi restés connectés, et ceci bien sûr en toute ignorance des internautes concernés. Cette fois-ci la condamnation vient de l'autorité de régulation en Allemagne. Les faits remontent aux années 2008 et 2010 dans le land de Hamburg. Google a ainsi récupéré des milliers d'adresses mail et de mots de passe, mais sans doute aussi des données très personnelles : conversations privées sur des chats, voire des photos.

La condamnation prononcée sous la forme d'une amende de 150 000€ peut paraître lourde à première vue. Face au géant Google et à l'exploitation commerciale des données captées, elle est en réalité bien minime et sans doute pas suffisamment dissuavive.

Rappelons qu'en 2011 une condamnation identique avait été prononcée par la France, avec une amende de 100 000€. L'histoire ne dit pas si Google s'en est acquitté….

Une campagne choc sur le droit d’asile

La campagne du Conseil Européen pour les Réfugiés et les Exilés, conçue par Mc Cann Paris a tout pour choquer : un bel avion blanc de pureté libère non ses passagers, mais une mare de sang.

asilesource visuel : asile-asile.tumblr.com

Certes, le spectacle peut choquer. Mais une telle communication est parfaitement conforme aux usages des publicités éducatives et de celles qui entendent faire adhérer à une grande cause d'intérêt général. Nous avons déjà vu sur nos écrans de nomberuses publicités trash, notamment celles de la sécurité routière ou celles concernant la cause des femmes battues…

En droit, elle est également parfaitement conforme aux recommandations déontologiques, notamment de l'ARPP, qui précisent que la publicité n'est pas faite pour choquer, mais qui fait immédiatement exception des publicités "éducatives".

 

Une vidéo publicitaire Desigual fait débat

faislelematin

Les faits

La dernière publicité Desigual à la TV s'est vu opposer une censure de la part de l'ARPP.

En cause, un sein qui apparait – au demeurant bien furtivement – et un sex toy retiré des draps.

Dans la version française, la vidéo sera donc quelque peu édulcorée. Le sex toy sera notamment flouté.

Que faut-il en penser?

Nous respectons la décision de l'ARPP, sans doute motivée par le fait que la TV est un média grand public, et que le spot peut passer aux heures de grande écoute.

Pourtant il nous semble avoir déjà vu sur le petit écran des spots dans lesquels la nudité féminine est pour le moins autant exposée, voire davantage.

Par ailleurs nous sommes bien là sur des produits en rapport direct avec le corps féminin, appelés qu'ils sont, à le mettre justement en valeur.

Quant au sex toy il nous semble les avoirs déjà vus sur le petit écran, et à des heures de grande écoute.

Peut être une décision un peu rigide de l'ARPP, non suivie d'ailleurs par la plupart de ses homologues en Europe.

Reste que le spot est un petit chef d'oeuvre de fraîcheur si on veut bien le regarder sans arrière pensée. La version espagnole complète, d'1.03 mérite d'être visionnée. Vous pouvez encore la trouver sur certains sites ou sur You Tube en vous identifiant.

Publicité d’un genre nouveau. Suite

Nous évoquions dernièrement, dans un post du 20 mars dernier, ces publicités nous encourageant à pratiquer l'infidélité, voire l'adultère.
Signe des temps qui évoluent.

Voici le mail reçu sur la boîte professionnelle début avril

"Plus que jamais, grâce à Yes-adultere.com des milliers de femmes et d'hommes vivent leurs envies tous les jours.

Des rendez-vous ponctuels et discrets tout près de chez vous ou lors de vos déplacements professionnels.

Vous souhaitant d'agréables moments… "

Chacun appréciera…

Pas que des conneries….

C'est de l'usage de la langue française dont nous allons parler ce soir.

11.6source visuel : henin-beaumont-cinema.fr

J'ai eu le plaisir dernièrement de voir le film 11.6 qui relate l'histoire de Toni Muselin. Si l'on se laisse facilement porter par les acteurs, notamment le jeu de François Cluzet et par le scénario, on sursaute lorsque l'on voit à l'écran, au moins à deux reprises la carte professionnelle de Toni Muselin. Ce dernier semble exercer un nouveau métier : le transport de "FOND"… Et oui, juste un petit "s" oublié…

freesource visuel : memoclic.com

Autre genre d'entorse à la langue de Voltaire et de Toubon, ce spot radio entendu l'autre jour et dont je retrace la "susbstantifique moëlle" . "Certains disent qu'avec un euro t'as rien. C'est des conneries. Avec FREE, pour 2 euros…." (Vous connaissez la suite).

Pas sûr que la marque y gagne.

Mais sûr que l'image de la publicité y perd.

 

 

HADOPI : vers une activité plus forte?

logohadopi[1]

Les statistiques des 3 derniers mois d'HADOPI montre une activité beaucoup plus intense, au moins sur les deux premières phases de la riposte graduée.

Ainsi, en moyenne depuis janvier le nombre des 1er avertissements est supérieur, chaque mois, à 80 000, alors qu'ils n'étaient en moyenne que de 50 000 jusqu'à fin 2012.

Le nombre des 2ème avertissements suit cette tendance, étant chaque mois supérieurs à 8000 contre un peu moins de 5000 auparavant.

Cette plus grande sévérité va-t-elle aussi se constater dans le nombre des délibérations, et surtout dans le nombre de dossiers soumois au juge?

L'avenir nous le dira.

Bilan depuis 2010

Depuis 2010, démarrage de la riposte graduée, se sont presque 2 millions de 1er avertissements qui ont été envoyés aux internautes.

Par contre seuls 3 cas ont donné lieu à une intervention du juge

– l'un avec une amende de 150€

– le 2ème avec une condamnation de principe mais dispense de peine

– le 3ème avec relaxe.

Rappelons que le gouvernement attend les propositions de la Commission LESCURE pour décider de l'avenir d'HADOPI