Archives mensuelles : novembre 2013

Droit d’auteur et réseaux sociaux : un cas qui doit faire réfléchir

Récupérer des photos sur internet et lex exploiter est, tout bon communicant le sait, une activité à risque. Mais quand l'affaire concerne l'agence France Presse, elle donne à réfléchir…

twitPic source visuel : mashable.com

La justice américaine vient de condamner lourdement cette agence (ainsi que l'agence américaine Getty) pour atteinte au droit d'auteur : 900 000€ de condamnation conjointe! (soit quasiment 150 000€ par photo utilisée)

Les faits

On se souvient du terrible tremblement de terre qui frappe Haïti en janvier 2010 et qui fait plus de 200 00 morts.

Toutes les routes sont coupées et les photographes de presse ont du mal à accéder aux territoires ravagés.

Le photographe haïtien Daniel Morel parvient à prendre des clichés. Il dépose sur TwitPic, service de Twitter, 13 photos.

Un dénommé Lisandro Suero les récupère sur son compte, et c'est là que l'agence France Presse va à son tour récupérer 8 clichés et les diffuser largement en les attribuant au dit Lissandro Suero.

Les arguments de France Presse

Devant la justice, dans un procès fleuve d'une semaine, France Presse plaide la bonne foi, et argumente qu'en mettant ses photos sur Twitter, le photographe avait implicitement cédé ses droits

La justice ne lui donnera pas raison, estimant que l'agence à en toute connaissance violé les droits d'auteur du photographe Daniel Morel. Elle prononce les lourdes sanctions que l'on connait, qui dépassent sans doute largement la valeur marchande des clichés.

Les problèmes soulevés

Cette affaire illustre à merveille le droit de paternité inhérent au droit d'auteur. Mais il est clair que le dépôt d'une oeuvre sur la toile ne signifie en aucun cas renonciation au droit d'auteur.

Cette affaire n'est pas sans soulever la question difficile de la paternité des images publiées sur la toile et reprises souvent par des centaines de sites.

Elle soulève également la question du fameux "droit à l'oubli". Comment faire disparaître totalement une photo postée sur un réseau social?

A n'en pas douter, le droit d'auteur devra évoluer devant la nouvelle donne posée par la multiplication des réseaux sociaux notamment.

Le CSA signe une charte contre l’obésité

CSA

Jeudi 21 novembre, le CSA a signé en grandes pompes sa 2ème charte contre l'obésité (la 1ère datant de 2009)

Les objectifs sont clairs : promouvoir dans les programmes (et y compris dans les publicités) une alimentation équilibrée et un exercice régulier.

Cette charte a été signée par 36 chaines. Elle comporte 14 engagements précis.

Les chaines s'engagent à diffuser de 587 à 753 heures de programmes allant dans le bon sens. Ces programmes devront faire référence au site mangerbouger.fr

Cette charte sera applicable au 1er janvier 2014

Affichage environnemental : un bilan en demi-teintes

On se souvient qu'un test grandeur nature sur l'affichage environnemental des produits de grande consommation s'est déroulé en France entre juillet 2011 et juillet 2012.

 

affichage envsource visuel : econov.eu

168 entreprises volontaires, 10 000 produits concernés.

En septembre, un rapport a été remis au Parlement, lequel rapport a été étudié le 20 novembre par nos parlementaires. Le bilan montre que, passer du volontariat à l'obligation n'est pas gagné d'avance

Des côtés positifs…

60% des entreprises se disent satisfaites de l'expérimentation (mais rappelons qu'elles étaient volontaires)

90% ont été au bout de l'expérimentation.

Cette expérimentation à apporter aux entreprises

– une meilleure connaissance de leurs produits

– une meilleure maîtrise de leurs fournisseurs

– la prise de conscience que réduire les impacts écologiques peut aussi signifier une réduction des coûts (maîtrise de l'emballage, du transport, etc…)

… Mais aussi des doutes

L'expérimentation a aussi permis de révéler les difficultés de cet affichage environnemental , difficultés d'autant plus grandes que l'entreprise est de taille réduite. Ne serait-ce que le manque de moyens ou de personnels qualifiés pour le mettre en place

Les difficultés sont multiples : techniques, économiques, administratives.

Alors, quel avenir pour l'affichage environnemental?

Apparemment le gouvernement entend ne rien précipiter. Les mesures annoncées pour 2014 semblent repoussées à 2016 (toujours sur le plan du volontariat), voire à 2020 (pour le caractère obligatoire).

Il faut aussi rappeler que l'Europe conduit également une expérimentation de ce type, mais sur une durée de 3 ans.

Attendre une véritable harmonisation européenne peut donc être une politique pertinente.

 

 

Les prix Pinocchio 2013 attribués

pinocchio source visuel : semaphores.info

Les prix Pinocchio, organisés par les Amis de la Terre, récompensent – disons plutôt épinglent – les entreprises qui communiquent sur leur attitude responsable, alors, selon l'organisateur des prix, que la réalité serait toute autre.

Rappelons que ces prix sont attribués après un vote des internautes, vote organisé pendant un mois à compter du 15 octobre. Cette année, 41 000 internautes ont participé au vote.

3 catégories de prix sont délivrées

"Une pour tous, tout pour moi"

Ce prix revient à VEOLIA pour sa politique de l'eau en Inde. Il est reproché à VEOLIA de favoriser le profit plutôt que l'accès à l'eau. Arrive en tête avec 39% des votes

"Plus vert que vert"

Ce prix revient à AREVA. Il lui est reproché l'ouverture d'un musée à la gloire des mines d'uranium. Arrive en tête avec 59% des votes

"Mains sales, poches pleines"

Ce prix revient à Auchan. Il est reproché au distributeur une responsabilité dans l'effondrement d'une usine textile au Bengladesh, effondrement qui avait fait 1133 morts. Arrive en tête avec 50% des votes.

Il est sans doute intéressant de dénoncer les tentatives de greenwashing des grands annonceurs. Cependant, plusieurs doutes subsistent sur le fonctionnement du Prix Pinocchio.

– Comment se fait la sélection des nominés (3 par catégorie)? Selon le réglement "Toute personne physique ou morale peut proposer un nominé" Une seule saisine suffirait-il? Ou des quotas sont-ils exigés? Ces questions nous semblent essentielles

– Pourquoi les collectivités locales sont-elles exclues des nominés possibles?

– Les arguments présentés en ligne sont exclusivement à charge

– L'internaute ne pouvant qu'opter pour l'un des 3 nominés, il y aura forcément un "vainqueur" (si l'on peut dire…).

Nul doute que l'Association Les Amis de la Terre aurait tout à gagner à éclaircir ces points

 

 

 

Palme du mauvais goût pour le PMU

Dans son souci de rajeunir sa clientèle, le PMU a lancé deux spots vidéos : l'un réinvente les causes du naufrage du Titanic, l'autre "révèle" enfin, 50 ans plus tard, l'auteur de l'assassinat de Kennedy!

index source visuel : parismatch.com

http://www.meltybuzz.fr/assassinat-de-john-f-kennedy-titanic-pmu-devoile-des-nouvelles-pubs-delirantes-theater-580805-1751867.html

Ce 2ème spot nous parait de fort mauvais goût. Il s'agit ici d'un événement historique qui avait ému l'Amérique et une grande partie du monde. Réutiliser les images de cet assassinat et les détourner sur le mode de la dérision nous semble une vraie faute de goût. Ce spot banalise cet assassinat, et c'est d'autant plus regrettable que l'énigme ne semble pas totalement résolue et que cette année nous allons célébrer, vendredi prochain le 22 novembre, le cinquantenaire.

A quand la pub s'inspirant de la mort tragique de Lady Di?

En cette période où de nombreuses voix se sont élevées pour que l'on respecte la créativité des publicitaires, sans doute est-il besoin de rappeler que certains événements méritent eux aussi le respect.

Non, décidément, en matière de pub, tout n'est pas permis…

 

La loi sur l’indépendance de l’audiovisuel adoptée

CSA source visuel : purepeople.com

Jeudi dernier, veille de ce long week-end de Toussaint les parlementaires ont définitivement adopté la loi réformant l'audiovisuel, dont l'esprit général est de lui accorder une plus grande indépendance.

Voici les points phares de cette réforme.

Un CSA réformé.

Le CSA passe de 9 à 7 membres, ainsi désignés

– le Président, désigné par le Président de la République

– 3 membres désignés par le Président de l'Assemblé Nationale

– 3 membres désignés par le Président du Sénat

Les directeurs de Radio France et de France TV nommés par le CSA

En matière d'indépendance, c'est sans doute la mesure phare de cette loi : les directeurs de chaines de France TV et de Radio France seront désormais nommés par le CSA, avec un mandat de 5 ans

La suppression de la pub avant 20 heures … supprimée

En janvier 2014, devait entrer en application la suppression totale de la publicité sur les chaines publiques.
Cette mesure annulée.

Du payant au gratuit

La loi offre la possibilité pour le CSA, de faire passer une chaine de la TNT, du payant au gratuit.

Déontologie : François d’Aubert prend position dans Stratégies

www.elyazalee.com

A la suite des affaires Smerep et Lays, l'autorégulation à la française avait subi une série d'attaques en ligne. Nous nous en étions fait largement écho.

La prise de position de Mr François d'Aubert, Président de l'ARPP était donc attendue avec intérêt.

Nous sommes heureux de constater qu'en bien des points, il y a convergence avec nos propres prises de position.

Voici quelques extraits significatifs des déclarations de Mr D'aubert dans le dernier numéro de Stratégies (1742)

Rappel du rôle de l'autorégulation

Les organismes d'autorégulation "traduisent concrétement dans leur organisation et leur fonctionnement au quotidien cette ouverture voulue et pertinente sur la société civile, et plus encore l'engagement déterminé de la profession dans sa diversité et ses grandes composantes… sur l'exigence éthique : celle-ci nécessairement en phase avec l'évolution de la société…. et avec l'aspiration naturelle des professionnels à préserver créativité et qualité de la publicité"

jdp

Sur la remise en cause des procédures :

"Accès gratuit, précédures transparentes et contradictoires d'instruction… extrême soin apporté à motiver des décisions…ont satisfait, sauf exception, les parties"

Sur la remise en cause de la composition du JDP

"Les professionnels… ont opté de ne pas être représentés ès qualités afin d'écarter en permanence le moindre spouçon de connivence, de corporatisme ou de conflit d'intérêts"

Sur les souhaits d'une plus grande judiciarisation

"Certains voudraient davantage de "droit dur", de réglements imposés et la judiciarisation des conflits…. ce serait, à coup sûr, aller à contre-courant d'une évolution positive en faveur d'un "droit souple"… La profession irait clairement à l'encontre de ses propores intérêts en provoquant des réglementations supplémentaires alors que, en France, la publicité est déjà d'une des plus réglementées au monde"