Droit à l’image et vie privée : Closer condamné

closer  source visuel : iquesta.com

Closer vient d'être condamné en référé àla demande de Valérie Trierweiler pour avoir publié dans son édition du 7 février une photo de l'ex-première dame en maillot de bain. La victime a obtenu12 000€ de dommages et intérêts et Closer devra publiersa condamnation en Une sous peine d'une astreinte de 1500€ par jour.

Si les poursuites et les condamnations sont finalement assez rares, celle-ci est en droit implacable. Redevenue Madame Toulemonde, Valérie Trierweiller a désormais droit au respect de son droit à l'image au même titre que tout citoyen.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s