L’Oréal préfère le compromis

 

consumerwatchdog.org  source visuel : consumerwatchdog.org

Pour éviter tout risque de poursuite pour publicité mensongère, la marque l'Oréal vient de signer aux USA un compromis avec la Federal Trade Commission.

En cause, les arguments publicitaires de deux de ses produits pour la peau : Lancôme Génifique et L'Oréal Paris Youth Code. Ces deux produits sont présentés comme présentant des vertus anti-vieillissement. Parmi les arguments avancés : "une peau visiblement plus jeune en juste sept jours".

L'affaire se passe certes aux USA, mais les exigences de la loi française sont les mêmes. Ainsi, aucun argument de ce type ne peut être avancé dès-lors qu'il n'est pas prouvé scientifiquement, la charge de la preuve incombant bien-sûr à l'annonceur. Et prouver un effet anti-âge en "juste sept jours" ... c'est une autre histoire!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s