L’Espagne ose la taxe « google »

google newssource visuel : seroundtable.com

Le Parlement espagnol vient de voter ce que la France n'avait pas osé faire, une taxe frappant les agrégateurs de contenus.

Cette taxe frappe les moteurs de recherche pour les liens mis en place et pointant sur des sites de presse, donc des sites créateurs de contenus journalistiques.

Certes, en tant qu'internaute, on apprécie. Mais la presse est réellement pillée du fruit de son travail. La taxe vise donc à rétablir un équilibre et finalement à amener les agrégateurs de contenus à respecter les droits d'auteur prévus par la propriété intellectuelle.

En Europe, l'Espagne fait figure de "résistant" car plusieurs pays ont déjà tenté l'expérience, tels que l'Allemagne, la Belgique ou la France.

En ce qui concerne la France, une négociation avait conduit Google à accepter de verser à un fonds, au profit de la presse, une somme de 60 millions d'€. En Allemagne et en Belgique, Google avait fait pression en menaçant tout simplement de désindexer les sites de presse de ces pays. "Puisque ces liens vous dérangent, on les enlève" semblait être la dernière proposition de Google.

Alors, une fois votée, quel est l'avenir de cette loi espagnole?

Il faudra sûrement un jour envisager une négociation avec Google au niveau européen…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s