La campagne sexiste d’Accorhotels arena

Depuis le 14 octobre, le Palais de Bercy est devenu officiellement Accorhotels Arena. Et cela ne s’est pas fait sans mal. Un des rares exemples de naming à la française, et que le grand public a du mal à accepter, si l’on en croit les réactions sur les réseaux sociaux et dans certains médias. Mais qui permettra sans doute un nouveau départ à cet ensemble après deux années de travaux.

Dans ce contexte fragile, on peut donc d’autant plus s’étonner de la campagne lancée par la marque… sauf à vouloir volontairement attiser le feu. Campagne d’affichage métro et de proximité, mais aussi campagne presse. En cause, une double affiche : à gauche un slogan « Le seul lieu où les femmes sont à vos pieds », et à droite une photo de la joueuse de tennis russe Victoria Azarenka, à genoux sur un court.

gqmagazine.fr

source visuel : gqmagazine.fr

Cette campagne de promotion de l’enceinte sportive et événementielle a déchaîné le social media, Facebook et Twitter notamment. Un tweet a été tout particulièrement remarqué, celui de l’adjoint au maire de Paris chargé des espaces publics. Une pétition a même été lancé mercredi sur Change.org. Et même si elle n’a recueilli que 191 soutiens, la démarche est significative. Devant cette montée des critiques, la marque s’est excusée sur twitter. A la demande de la Mairie de Paris, la campagne a finalement été retirée vendredi.

Que lui reprocher? En tout premier lieu de méconnaître les alinéas 3.1 et 3.2 de la recommandation de l’ARPP Image de la personne humaine :

« La publicité doit éviter d’induire une idée de soumission ou de dépendance dévalorisant la personne humaine et en particulier les femmes »
« Toute présentation complaisante d’une situation de domination ou d’exploitation d’une personne par une autre est exclue »
Publiée dans le métro, cette campagne va précisément à l’encontre d’une autre campagne lancée récemment, celle qui entend lutter contre les comportements sexistes, voire contre les agressions sexuelles dont sont justement victimes les femmes dans les transports en commun. Dommage qu’Accor ne s’en soit apparemment pas souvenu…
Accorhotels Arena est destinée à abriter, entre autres manifestations, des compétitions sportives. La campagne en cause n’est bien sûr pas cohérente avec les valeurs du sport.
Au final, la campagne d’Accor est une suite de fautes. Faute déontologique, le non respect des recommandations de l’ARPP. Faute sociétale, celle d’encourager des actes de soumission, voire de violence. Ou pour le moins de les banaliser. Mais c’est surtout une faute de goût

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s