L’affichage alimentaire en test

Un règlement européen de 2011 a rendu obligatoire l’affichage sur les emballages alimentaires, de 5 valeurs nutritionnelles, règlement qui rentrera en application en France le 13 décembre prochain. Mais la forme de cet affichage sera déterminante pour la compréhension du grand public. Conscient de cet enjeu, le Gouvernement a lancé un test grandeur nature qui prendra fin de 4 décembre.

La France compte 15% de personnes en surpoids. Et nos nouveaux modes de consommation alimentaire n’arrangent rien… Il est donc essentiel de mettre au point un affichage suffisamment clair qui permette au consommateur d’identifier rapidement l’aliment qui lui convient le mieux, en fonction de son état de santé et de son mode de vie.

Depuis le 26 septembre, et pour 10 semaines, est conduit dans une quarantaine de grandes surfaces, un test auprès des consommateurs. Ce test porte sur 4 types « logos » possibles.

Le Nutri-Score :

Les aliments sont classés de A à E et de vert à rouge. A et vert correspondent à la meilleure qualité nutritionnelle.

nutriscore

Source visuel : la voix du Nord

Le Sens

Cet affichage repose sur la fréquence de consommation conseillée, de 1 à 2 fois par semaine à occasionnellement.

Source visuel : lsa-consoaffichage-le-sens

Le Nutri-Couleurs

Cet affichage reprend le principe des couleurs type feux tricolores, mais appliqué aux 5 éléments nutritionnels dont l’affichage est obligatoire : quantités énergétiques, de matières grasses, d’acides gras saturés, de sucre et de sel.

affichage-nutricouleurs

Source visuel : process-alimentaire.com

Le Nutri-Repère

Les 5 mêmes éléments nutritionnels sont repris, mais exposés en pourcentage.

nutri-repere

Source visuel : process-alimentaire.com

Ce test prendra fin le 4 décembre. Il sera accompagné d’enquêtes terrain auprès des consommateurs. Mais il permettra également d’évaluer les incidences de chacun des 4 modèles sur la courbe de vente des produits concernés.

L’affichage nutritionnel est complexe. Certains produits très (trop ?) nutritifs, tel que le chocolat, peuvent se trouver menacés par cet affichage. En outre, chaque consommateur a ses propres préoccupations de santé alimentaire, et trouver l’affichage qui convienne à tous est quasi impossible. Mais l’enjeu est réel face à la « malbouffe » qui nous menace tous à un moment ou à un autre…

Souhaitons que ce test ne subisse pas le même sort que celui lancé en 2012 sur l’affichage environnemental qui a lui finit … aux oubliettes.

A noter que, conformément au règlement européen, le logo qui sera retenu ne sera pas obligatoire, cet affichage reposant sur le volontariat… Mais peu à peu les marques s’y plieront au risque de voir interpréter leur refus comme un aveu de mauvaise qualité nutritionnelle…

Et vous, quel affichage préférez-vous ?

 

 

Sources : Europe1.fr et 60millions

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s