Archives mensuelles : janvier 2017

Parrainage publicitaire TV : vers un assouplissement

Une émission télévisée peut-être parrainée par un annonceur. Mais cette pratique est très encadrée. On semble cependant s’acheminer vers un assouplissement. Le point.

recherche.e-marketing.fr

source visuel : recherche.e-marketing.fr

Les règles du parrainage publicitaire à la télévision datent de 1992. Elles encadrent assez étroitement cet vente d’espace publicitaire. Un rappel des règles actuelles et des évolutions qui semblent se dessiner.

  • CERTAINS SECTEURS INTERDITS : Le parrainage publicitaire est interdit pour tous les produits interdits de publicité télévisée, alcool et tabac principalement. Ces produits devraient rester interdits de parrainage.
  • CERTAINES EMISSIONS INTERDITES : Un annonceur ne peut pas parrainer un JT ou une émission d’information politique. Et seule une émission peut-être parrainée et non des rubriques d’une émission. Ces deux règles ne semblent pas devoir être remises en cause.
  • CERTAINES LIMITES : Le parrainage publicitaire est soumis à des règles assez strictes encadrant ce qu’il est possible de faire … ou pas

-Le parrainage ne peut pas présenter de produits, ni inciter à l’achat de produits. C’est principalement sur cette interdiction que les assouplissements sont attendus. Il est vraisemblable que la présentation de produit sera autorisée

-Le parrainage TV ne doit pas comporter une référence promotionnelle ni de slogan publicitaire (mais une signature est possible). C’est sans doute le point de la réforme qui prête le plus à discussion. Notamment la possibilité d’afficher ou de citer un slogan publicitaire. Il nous faudra bien-sûr attendre les nouveaux textes pour savoir si cet assouplissement va jusque-là…

L’assouplissement des règles est bien-sûr attendu par toutes les chaines en ces temps de rigueur budgétaire et de concurrence de la E-publicité. Peut-être encore davantage attendu par les chaines de France Télévisions qui, on le sait, n’ont plus accès à la publicité après 20 heures.

Mais cet assouplissement risquent sans doute aussi d’entrainer une augmentation des prix de vente de ces espaces, qui pourraient, selon certaines rumeurs aller jusqu’à 30%, avec en compensation un allongement de la durée, en moyenne actuellement comprise entre 6 et 8 secondes. On parle d’aller jusqu’à 12… En contrepartie, ces assouplissements risquent aussi d’attirer de nouveaux annonceurs (actuellement le parrainage TV est utilisé par environ chaque année un petit millier d’annonceurs). Aux chaînes à veiller à ne pas lasser le téléspectateur…

La pub commerciale sur Radio France

Jusqu’en avril 2016, Radio France, service public radiophonique, n’avait pas accès à la publicité commerciale. Equilibre budgétaire oblige, ce temps est désormais révolu.

radio

La publicité sur les radios du secteur public jusqu’au 14 avril 2016

Jusqu’en avril 2016, seule la publicité non commerciale était autorisée sur les antennes de Radio France. Etaient ainsi possibles les publicités pour :

-les entreprises publiques et les collectivités territoriales

-Les mutuelles

-Les foires et salons

-Les publicités collectives

-Les causes nationales

Ces publicités représentaient un volume d’environ 40 à 50 millions d’€.

Et lorsque Radio France outrepassait l’interdiction, les radios privées, chassées sur leur territoire n’hésitaient pas à saisir les juges ou le CSA. On se souvient des condamnations prononcées à l’encontre de certaines marques, telles que Kris ou Seb (jusqu’à 60 000€ de dommages et intérêts)

La situation à compter du 15 Avril 2016

Le Décret du 5 avril 16 lève en partie l’interdiction de la publicité commerciale, même si celle-ci reste très encadrée. Notamment, elle n’est autorisée que sur France Inter, France Info et France Bleu et des limites sont posées :

  • ne pas excéder 17 mn/jour, en moyenne trimestrielle
  • interdiction des publicités pour la grande distribution et alcool (loi Evin)
  • entre 7H et 9H, ne pas dépasser en moyenne annuelle 3 mn (et 8 mn sur un jour donné)
  • un écran publicitaire ne peut dépasser 1 mn 30 et doit être encadré par un jingle.