#Etudiants : quand une publicité touche le fond

Lundi dernier, le site de rencontres Rich Meet Beautiful a déployé un dispositif publicitaire devant l’Université Descartes à Paris. Publicité qui pouvait être comprise comme une incitation à la prostitution des étudiants en situation précaire. Pas de doute, le sugardating arrive en Europe. Faits et analyse.

Rich Meet Beautiful a été créé par un Norvégien, Sigurd Vedal. Ce site propose la mise en relation entre des étudiants en situation précaire et des personnes aisées. Se rendre sur le site ne laisse aucun doute sur les intentions : « Un sugarDaddy (traduisez « papa gâteau ») ouvre les portes d’un monde de diamant, de champagne et de virées shopping auxquels une sugarbaby n’aurait pas accès autrement« . Sans équivoque sont suggérées des relations rémunératrices (même si cette rémunération peut, le cas échéant, n’être que du shopping comme le suggère le site) ainsi que  des relations intergénérationnelles.

Le message a été diffusé par un dispositif mobile, une remorque tirée par une voiture :

sugar daddy

source : europe1.fr

Les réactions ont été immédiates. Le monde universitaire s’est ému, le Gouvernement est intervenu. Une plainte pour proxénétisme a été déposée. Le véhicule a été saisi. Stéphane Martin,  Directeur Général de l’ARPP a saisi le Jury de Déontologie Publicitaire selon la procédure d’urgence. La FAGE a également porté plainte. Que peut-on reprocher à cette campagne?

Non respect des règles élémentaires de déontologie

Cette publicité enfreint de nombreuses règles et tout particulièrement celles de la recommandation « Image et respect de la personne » édictée par l’ARPP et dont voici quelques extraits allégrement bafoués :

  • « La communication commerciale doit respecter la dignité humaine »
  • « La publicité ne doit pas être susceptible de heurter la sensibilité, choquer ou même provoquer le public en propageant une image de la personne humaine portant atteinte à sa dignité et à la décence. »
  • « D’une façon générale, toute représentation dégradante ou humiliante de la personne humaine, explicite ou implicite, est exclue » »
  • « La publicité doit éviter d’induire une idée de soumission ou de dépendance » »
  • « Toute présentation complaisante d’une situation de domination ou d’exploitation d’une personne par une autre est exclue »

La parallélisme avec le prêt étudiant fera sans doute frémir tout le monde universitaire. Et pas que. Il signe le cynisme et l’indécence du message.

Non respect des règles d’affichage

L’affichage sauvage est, on le sait, interdit. L’affichage mobile est soumis à des règles strictes : un véhicule homologué et une autorisation d’utilisation de l’espace public en cas de stationnement éphémère à des fins promotionnelles. La remorque (d’ailleurs aussitôt saisie) n’est pas un véhicule publicitaire au sens de la loi.

Non respect des règles de street marketing

Le stationnement de la remorque devant une Université est une opération de street marketing. Celle-ci est alors assujettie à une autorisation municipale, que la Mairie de Paris n’a sans doute pas donnée.

Un mois plus tôt, la même opération avait été conduite devant des Universités de Bruxelles. Elle s’était soldée par une centaine de plaintes devant le Jury d’Ethique Publicitaire, l’équivalent belge de notre JDP. Et que dire du visuel choisi pour cette campagne chez nos voisins ?

sugar daddy.jpg 2

source : rtbf.be

La dernière enquête OVE dévoilait les difficultés de bon nombre d’étudiant(e)s à joindre les deux bouts. Beaucoup se trouvent en situation précaire. Les uns ont du mal à se nourrir correctement. Les autres à se soigner. Des révélations qui confèrent à cette campagne un caractère d’autant plus regrettable que devant leurs difficultés les étudiants méritent avant tout d’être respectés !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s