De grands magazines s’engagent pour leurs mannequins.

Les magazines du groupe Condé Nast International d’un côté, Elle et Version Femina de l’autre, viennent d’adopter une charte de bonne conduite visant, entre autre, à prévenir les risques de harcèlement sexuel. Un engagement qui les honore, en ces temps de scandales qui ont défrayé la chronique. Présentation.

La charte du Groupe Condé Nast International…

VOGUE

La charte adoptée par le Groupe Condé s’adresse aux fournisseurs et autres partenaires. Elle s’impose à toute séance de prise de photos ou de vidéos et vise à établir un environnement de travail sûr et respectueux.  La charte pose d’abord le principe que tout mannequin doit être âgé d’au moins 18 ans et qu’en cas de recours à un mannequin mineur, celui-ci doit bénéficier d’un accompagnateur choisi par l’agence. La charte prévoit qu’en cas de position dénudée, de photo de lingerie ou de maillot de bain ou encore de position sexuellement explicite, une fiche descriptive doit être remise aux participants. La charte précise qu’aucun sujet ne doit subir une pression pour « s’exposer plus qu’il ne se sent à l’aise« . Elle recommande que le mannequin ne reste pas seul avec un prestataire, photographe, maquilleur…

… et celle de Elle et de Version Femina

ELLE

VERSION FEMINA

La charte adoptée par ces deux magazines évoque d’emblée les notions d’éthique et de responsabilité sociétale. Elle rappelle leur engagement en matière de respect des droits de l’homme, de la diversité et de l’égalité entre hommes et femmes. Le ton est donné.

Engagement est pris de ne pas employer des mannequins dont la taille serait inférieure au 34 pour les femmes et au 44 pour les hommes . Lors des séances de photos ou de vidéos dénudées, tout comme durant les moments durant lesquels les mannequins s’habillent ou se déshabillent, ceux-ci ne peuvent se retrouver seuls avec un acteur du shooting. Bien-sûr, les situations de nudité doivent avoir été expressément acceptées par les intéressés.

Deux chartes assez proches l’une de l’autre qui visent à un plus grand respect d’une profession qui fait rêver plus d’un jeune. Un encadrement qui, nous l’espérons, apportera une plus grande sécurité au monde du mannequinat. Une démarche qui était sans doute nécessaire.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s