Accueil Communication responsable 250 mesures pour lutter contre la désinformation

250 mesures pour lutter contre la désinformation

51

Le Forum Information et Démocratie vient de rendre public son rapport sur la lutte contre les fake news et autres rumeurs qui polluent notre information en ligne, particulièrement en cette période de pandémie. Un rapport de 132 pages qui propose 250 mesures organisées autour de 4 enjeux stratégiques. Principaux axes.

Le Forum Information et Démocratie a été mis en place en 2019. C’est une entité sans but lucratif initiée par 11 organisations de la société civile, notamment Reporters Sans Frontière et qui a pour mandat de mettre en œuvre les principes du Partenariat sur l’Information et la Démocratie adoptés par 38 États en septembre 2019.

L’enjeu est de taille puisqu’il s’agit ni plus ni moins, selon les objectifs fixés, de lutter contre « le chaos informationnel » qui menace nos démocraties, nos droits fondamentaux et les principes du Développement durable. Il s’agit donc de « mettre en œuvre des garanties démocratiques dans l’espace global de la communication et de l’information » si nous ne souhaitons pas que demain les règles de la liberté publique soient fixées par les grandes plateformes mondiales, mais restent, au contraire, sous la maitrise parlementaire.

Passer de l’autorégulation à la régulation publique

Le parti-pris de ce rapport est sans appel. Si nous voulons lutter efficacement contre la désinformation en ligne, l’autorégulation ne suffit plus et il convient de mettre en place une réelle et rigoureuse régulation publique, avec sanctions à la clé si nécessaire.

4 enjeux stratégiques prioritaires

Le rapport, remis ce jeudi 12 novembre au Ministre Jean-Yves Le Drian dégage 4 enjeux stratégiques : la transparence des plateformes, la modération des contenus, la promotion de la fiabilité de l’information et les messageries privées. Une centaine d’experts internationaux ont travaillé sur ces enjeux suite à un appel d’offre lancé en juillet dernier.

Transparence et modération

Transparence et modération sont sans doute les maîtres-mots de ce rapport qui propose de mettre en place des exigences de transparence qui puissent être imposées à toutes les plateformes, notamment en ce qui concerne la modération du contenu, mais aussi son classement et son ciblage. Des organismes régulateurs devront être mis en place pour veiller au respect de ces exigences.

Le rapport considère que la modération doit devenir un objectif prioritaire des plateformes, avec une quote-part budgétaire minimum engagée et un nombre de modérateurs suffisant.

Pour plus d’efficacité, des sanctions devront être mises en place et elles devront être significatives, dissuasives. Le Forum suggère donc des amendes, mais aussi la responsabilité personnelle du PDG de la plateforme incriminée, voire la fermeture de la plateforme le cas échéant sur le territoire concerné. Ces sanctions pourraient également être rendues publiques sous forme de bannières.