Accueil Les médias L'affichage Affichage : vers le retour de certaines pré-enseignes?

Affichage : vers le retour de certaines pré-enseignes?

120
0

On se souvient que le Grenelle II, soucieux de protéger l’environnement et le cadre de vie, avait décidé d’une restriction drastique des pré-enseignes qui, il est vrai, défiguraient bon nombre d’entrées de communes. Quatre ans plus tard, leur retour est proposé au profit de la restauration rurale. Décryptage du projet.

C’est en 2015 qu’est entré en vigueur la nouvelle réglementation des pré-enseignes. Désormais celles-ci ne sont autorisées qu’au profit de 4 types d’activités : les activités liées au terroir, les activités culturelles, monuments historiques classés ou inscrits à l’inventaire et certaines manifestations éphémères. Pour être en conformité avec cette nouvelle règlementation, les restaurants et hôtels avaient donc dû supprimer leurs pré-enseignes jusqu’alors autorisées en tant « qu’activité utile aux voyageurs ».

Mais selon l’Union des Métiers et Industries Hôtelières, la suppression de ces pré-enseignes aurait eu pour conséquence la baisse de près de 30% de la clientèle en zone rurale. C’est ce qui a poussé le député du Loiret, Richard Ramos à proposer leur retour. Les objectifs? Redynamiser la restauration rurale et encourager une ruralité active.

Un retour encadré. Seuls les restaurants situés dans les communes de moins de 10 000 habitants, et ne faisant pas partie d’une agglomération de communes de plus de 100 000 habitants en profiteront. Les restaurants concernés devront proposer une cuisine traditionnelle avec une majorité de plats « faits maison ». Le texte ne précise d’ailleurs pas cette notion qui ne manquera pas en conséquence de prêter à interprétation… Précisons quand même, pour prendre toute la mesure de ce texte, que les communes de moins de 10 000 habitants représentent 35 000 des 36 000 communes françaises!

La règlementation des pré-enseignes limite le nombre pour chaque bénéficiaires à quatre et celles-ci doivent être placées au maximum à une distance de 5 kilomètres. Jusqu’à 1M de haut et 1,5M de large, aucune déclaration n’est nécessaire.

Pour l’heure le texte a reçu un avis favorable de l’Assemblée Nationale le 9 mai. Mais il devra être adopté par les deux Assemblées. Pour une entrée en vigueur sans doute au 1er janvier 2020?