Accueil Les médias La télévision Bruxelles veut soutenir la pub TV

Bruxelles veut soutenir la pub TV

66

La Commission Européenne examine en ce moment un texte qui, s’il venait à être adopté, constituerait un réel soutien à la publicité télévisée. Mais comment le téléspectateur réagirait-il?

La Directive sur les services de médias audiovisuels de 2010 est arrivée à échéance, et son renouvellement est en discussion sur la base d’un texte proposé en mai dernier. Ce projet comporte 2 mesures phares.
Actuellement, la télévision est soumise à des quotas publicitaires. Ces quotas dépendent du statut des chaines. Ils sont calculés sur une base horaire. Ainsi, la publicité ne peut dépasser 20% de 60 minutes, soit 12 minutes de publicité/heure de programme. La réforme consisterait à calculer le quota sur la tranche horaire de 7 à 23 heures. La règle des 20% demeure, mais les chaines pourraient ainsi décider de la planification des écrans publicitaires en privilégiant les périodes où le public est le plus présent, notamment le prime time. Sur la journée, pas plus de pubs, mais celles-ci risquent de se trouver concentrées aux heures de grande écoute. Le téléspectateur peut avoir l’impression d’être davantage exposé aux publicités.
Autre mesure envisagée,  ramener de 30 à 20 minutes le délai à respecter entre deux coupures publicitaires de films ou autres émissions autorisées à être coupées.
Ces mesures, si elles sont adoptées par Bruxelles, devront être traduites dans notre droit. N’étant pas d’ordre public, les Etats membres auront la possibilités de prévoir des mesures plus restrictives.
Ce projet est bien entendu dicté par la contrainte économique, la nécessité d’augmenter les recettes publicitaires. Mais peut-être est-il bon de se rappeler que la télévision est aujourd’hui soumise à la concurrence d’autres services…