Accueil Consommation responsable Déchets dangereux : une décision éthique de la Commission Européenne

Déchets dangereux : une décision éthique de la Commission Européenne

79

La Commission Européenne met fin, à compter du 1er janvier 2021, à l’exportation des déchets dangereux vers les pays pauvres. Zoom.

C’est par une décision publiée le 22 décembre dernier au Journal Officiel de l’Union Européenne que la Commission Européenne met un coup d’arrêt à l’exportation des déchets dangereux vers les pays pauvres. Sont concernés tous les déchets dont le traitement est difficile et présente des risques. Depuis des décennies ces déchets sont expédiés vers les pays pauvres tels que l’Indonésie, la Malaisie, la Turquie ou encore le Vietnam. Ils ont également été longtemps exportés en Chine jusqu’à ce que ce pays mette fin en 2018 à l’importation de 24 types de déchets. Décision qui avait conduit Courrier International à titrer « La Chine ne veut plus être la poubelle du monde » Ces déchets étaient alors traités et souvent éliminés dans de mauvaises conditions tant techniques que sanitaires et sociales.

Cette décision devrait apporter plusieurs bénéfices. En premier lieu permettre un meilleur traçage de ces déchets et de leur devenir. Ensuite protéger la population locale des risques sanitaires liés au traitement. Enfin, protéger l’environnement des risques de traitements inadaptés, notamment des incinérations de certains déchets.

Certaines exceptions sont prévues au profit des pays non membres de l’OCDE, notamment pour les plastiques propres et faciles à recycler. Par ailleurs la circulation des déchets entre pays de l’OCDE sera soumise à un accord entre l’exportateur et l’importateur avec procédure de notification préalable de consentement.

Attachés à une consommation plus responsable, nous tenions dans ces colonnes, à saluer cette décision.