Accueil Communication responsable Green Friday VS Black Friday

Green Friday VS Black Friday

76

Importé des Etats-Unis au début des années 2010, le Black Friday marque des points en France chaque année. Mais la résistance s’organise, menée par le Green Friday. Ce 29 novembre verra sa 3ème édition. Présentation.

Alors que les médias retentissent déjà des premières publicités en faveur du Black Friday, 8 Français sur 10, selon l’étude Omnibus conduite fin octobre, se disent conscients qu’il pousse à la surconsommation et presque 6 sur 10 qu’il est source de gaspillage. Un Français sur deux pense même que cette grande braderie est nocive à l’environnement. C’est dans ce contexte que des initiatives de résistance voient le jour, avec comme objectifs de prôner les vertus d’une consommation raisonnée et de rappeler les enjeux tant sociétaux qu’environnementaux.

Le Green Friday

L’Association Green Friday a été initiée en 2017 par Envie. L’ont rejoint, Altermundi, Emmaüs France, Ethiquable, le Réseau des Actions du Réemploi et Dreamact. Ces membres fondateurs lancent un appel à les rejoindre aux structures engagées dans le réemploi, l’insertion professionnelle, la durabilité ou encore le commerce équitable. Les structures qui répondent à ces critères peuvent faire acte de candidature sur le site www.greenfriday.org. L’an dernier, 180 entreprises avaient franchi le pas. Combien seront-elles cette année?

Les marques devenues membres du Green Friday prennent deux engagements principaux. D’abord ne pas participer au Black Friday. Entendez par là, ne pas accorder de réductions ce jour-là. Mais elles s’engagent également à reverser 10% (contre 15% en 2018) de leur chiffre d’affaires du jour à des associations engagées. Quatre associations bénéficiaires ont été retenues : Les Amis de la Terre, Ethique sur l’étiquette, HOP (obsolescence programmée) et Zero Waste. En 2018, les sommes reversées s’étaient élevées à 15 000€. Les marques s’engagent également à réaliser des animations pour sensibiliser leurs communautés. Une centaine d’animations en 2018.

Make friday green again

source : faguo-store.com

Autre initiative, le collectif « Make friday green again » a été lancé par la marque Faguo dont l’engagement sociétal et environnemental est bien connu. Une marque qui définit ainsi sa mission : « Engager notre génération contre le réchauffement climatique. » Un collectif qui avait réuni l’an dernier 200 marques qui s’engagent à ne pas participer au Black Friday et à encourager leurs communautés à trier leurs placards, à faire le point sur leurs besoins réels, et, si nécessaire, à acheter « raisonnablement et au juste prix ». Les marques intéressées peuvent rejoindre ce collectif sur le site www.faguo-store.com.

L’étude Omnibus montre que le consommateur n’est pas indifférent puisque 67% estiment que les marques devraient soutenir le Green Friday. Presque un Français sur deux (47% pour être exact) aurait l’intention d’y participer. Seul point noir, mais de taille, le Green Friday souffre d’un gros déficit de notoriété puisque 9 consommateurs sur 10 n’en auraient pas entendu parler…

La Camif frappe fort

En 2017 et en 2018, la Camif a frappé fort les esprits en fermant purement et simplement son site marchand le jour du Black Friday. Une opération mûrement réfléchie : « Le Black Friday représente l’inverse de ce que nous prônons à la Camif : cette consommation rendue compulsive par un matraquage à faire perdre la raison, qui n’a aucun sens ! Notre décision de fermer notre site Camif.fr ce jour-là n’a pas pour but de culpabiliser le consommateur, mais, de lui ouvrir les yeux sur le pouvoir qui est le sien. »

Et vous, le 29 novembre, vous serez plutôt Green ou Black Friday?