Accueil Le cadre juridique Droit à l'image La liberté guidant le peuple

La liberté guidant le peuple

74

Vous vous souvenez sans doute du buzz créé par Ségolène Royal campant la « Liberté guidant le peuple ».

ouest-france.fr source visuel : ouset-france.fr

Aujourd’hui, l’idée est récupérée par un annonceur.

Tout irait pour le mieux si ce n’était que l’image de Ségolène Royal, qui s’est toujours présentée comme défenseur d’une certaine morale, n’était en fait récupérée par un site incitant aux rencontres extraconjugales… le site Victoriamilan

Les faits

Le site de rencontres extraconjugales lance une campagne de communication avec une mise en scène qui rappelle le fameux tableau campé par Ségolène Royal. Pire, le mannequin ressemble à s’y méprendre à la femme politique. Et ne parlons pas de la robe…

victoriamilan source visuel : lefigaro.fr

Les choses sont claires, le site Victoriamilan mise ici sur l’opportuniste et compte créer le buzz

En droit

En droit, il convient d’abord de préciser qu’il n’y a pas DIRECTEMENT atteinte au droit à l’image de Ségolène Royal, puisque son image n’est pas reprise par la publicité.

Mais le mannequin utilisé lui ressemble – on peut parler de sosie – et la mise en scène accentue la ressemblance.

L’acte est donc volontaire.

La jurisprudence est constante : dès lors que la ressemblance est flagrante, la violation du droit à l’image peut être invoqué.

Alors, que risque le directeur du site? Pas grand chose, si ce n’est une demande de dommages et intérêts pour préjudice moral. Mais nous savons que les dommages-et-intérêts alors prononcés sont en général purement symboliques. Justement, parcequ’il s’agit de personnages publics.

Pour aller plus loin, l’intéressée devrait apporter la preuve que sa carrière politique est brisée. Mais là, c’est une autre histoire…