Accueil Le cadre juridique Publicité comparative Leclerc condamné pour publicité comparative trompeuse

Leclerc condamné pour publicité comparative trompeuse

21
0

Les faits

Suite à une publicité comparative parue dans la presse et sur le site www.sesoignermoinscher.com, Leclerc avait été condamné en février 2012 par le tribunal de Colmar à verser 200 000€ de dommages et intérêts à un groupement de pharmaciens, Univers Pharmacie.

Mais Leclerc avait fait appel, et c’est cette décision d’appel qui vient d’être rendue mardi 12 juin.

Dans la publicité en cause, Leclerc présentait ses produits de parapharmacie comme 32,5% moins cher que dans les officines du Groupement Univers Pharmacie. Mais le juge du 1er degré n’avait pas suivi le grand distributeur, estimant que les produits mis en avant n’étaient pas représentatifs, (116 produits au total sur les 7000 disponibles) et surtout faisaient l’objet de promotion.

Décision en appel

La CA de Colmar vient de confirmer la décision, portant les dommages et intérêts à 260 000€. En effet, pour la cour, la publicité laisse planer l’impression d’une comparaison du niveau général des prix de la parapharmacie, alors que les prix comparés ne concernent qu’un échantillon. La publicité est donc considérée comme trompeuse.

L’association de consommateurs UFC-Que Choisir obtient 2000€ de dommages et intérêts