Accueil Communication responsable Mannequinat : Kering et LVMH s’engagent

Mannequinat : Kering et LVMH s’engagent

11
0

LVMH et Kering s’engagent pour faire bouger les lignes et lutter efficacement contre l’apologie de l’anorexie dans le mannequinat. Un engagement fort, impliquant une vingtaine de marques du luxe.

source : lejournalduluxe.fr

C’est début septembre que les deux grandes marques ont signé une charte de bonne conduite et de responsabilité vis à vis de leurs mannequins. Cette charte est applicable partout dans le monde et concerne à la fois les séances photos et les défilés de mode. Elle va au-delà des prescriptions légales adoptées récemment et applicables depuis mai (voir notre post du 6 mai). Les principales dispositions visent à la fois à lutter contre l’anorexie, mais également à offrir aux mannequins des conditions de travail respectueuses de la personne. En voici les principales dispositions :

  • Les mannequins doivent fournir un certificat médical attestant d’une masse corporelle suffisante, certificat de moins de 6 mois alors que la loi se contente d’un certificat de moins de 2 ans
  • Les marques ne pourront pas employer des mannequins femmes d’une taille inférieure au 34 et hommes inférieure au 44
  • L’emploi de mineurs de moins de 16 ans pour mettre en valeur des vêtements adultes est interdit
  • Les scènes avec nudité ou semi-nudité doivent obtenir l’accord du mannequin et le cas échéant de son représentant légal
  • Les mannequins mineurs ne pourront pas travailler entre 22H et 6H et devront être « accompagnés » par leur agence
  • Les agences doivent apporter à leurs mannequins le soutien psychologique, voire psychothérapeutique dont ils peuvent avoir besoin.

On le voit, des mesures fortes. Espérons que, acteurs principaux du marché du luxe, Kering et LVMH réussiront à jouer le rôle de locomotive dans cette volonté d’offrir aux mannequins des conditions de travail décentes.