Accueil Communication responsable Produits ménagers, vers un affichage de toxicité?

Produits ménagers, vers un affichage de toxicité?

90

L’Institut National de la Consommation propose la création d’un affichage du degré de toxicité des produits d’entretien ménagers, le Ménag’Score. Tour d’horizon.

Régulièrement, l’INC alerte sur les risques chimiques pour la santé et l’environnement, que peuvent représenter les produits d’entretien ménagers, nombreux dans nos placards. Et il faut bien reconnaitre qu’identifier ces risques à partir du descriptif de l’emballage est mission impossible. La règlementation ne l’exige d’ailleurs pas puisque seules doivent être indiquées les grandes familles de composants avec leur fourchette de concentration.

En mars 2017, 60 Millions de consommateurs lance une alerte sur les produits allergisants et obtient même le soutien du syndicat des allergologues. Sur 46 produits étudiés, un seul prévenait de façon claire les consommateurs du risque d’allergie. En l’état actuel, la réglementation n’exige d’ailleurs pas de signaler les allergènes. En avril 2019, un numéro hors série publie les résultats d’une étude portant sur les 60 produits les plus utilisés. Pas forcément rassurant… Le risque allergisant n’est pas le seul en cause. Les produits ménagers peuvent aussi contenir des substances irritantes ou nocives. Ils peuvent contenir des perturbateurs endocriniens et même présenter des risques cancérigènes.

L’INC prend donc le taureau par les cornes et propose la création d’un affichage de toxicité sur les emballages. Un affichage simple susceptible d’être compris de tout un chacun. Cet affichage s’inspire du Nutri’Score. L’INC l’a baptisé le Ménag’Score. Les produits y seraient répertoriés en 5 classes, de A (produits les moins toxiques) à E (produits les plus toxiques). Comme pour le Nutri’Score, la lettre est accompagnée d’une couleur allant du vert au rouge.

Le Ménag’Score repose sur un calcul du risque chimique global en tenant compte des risques de chaque ingrédient sur les plans de la santé et de l’environnement. Néanmoins, plus de poids est accordé aux composants présentant des risques pour la santé.

Lancé au printemps dernier, l’idée est aujourd’hui mise en avant par une pétition en ligne visant à obtenir 25 000 signatures. A l’heure où nous écrivons, plus de 21 700 personnes l’ont signée. La pétition est disponible sur le site change.org. Quant au numéro de septembre de 60 Millions de consommateurs, il publie une projection de l’application du Ménag’Score à 108 produits ménagers de grandes marques et de marques distributeurs. Une étude qui réserve quelques surprises!

Numéro de Septembre de 60 Millions

Source : lettre d’information de l’INC

Une chose est sûre, nous sommes sur un enjeu de santé publique. Il appartient donc à la puissance publique de légiférer. Et là encore, comment ne pas envisager une harmonisation européenne? Espérons que l’appel de l’INC sera entendu…