Accueil Communication responsable #Publicité : Vers des Contrats Climat

#Publicité : Vers des Contrats Climat

62

Suite aux remous suscités dans la profession par les divers projets d’encadrement de la publicité, le Gouvernement avait commandé une étude : Comment accompagner les professionnels de la publicité et les annonceurs dans la concrétisation de leurs engagements vers une publicité plus responsable ? Le rapport de cette étude – Contrat Climat Publicité – est désormais public. Découverte.

C’est en mars dernier que 3 Ministères (Transition Écologique, Économie et Culture) ont confié cette mission d’étude à Arnaud Leroy, PDG de l’Ademe et Agathe Bousquet, Présidente de Publicis France. L’objectif poursuivi était de proposer un cadre propice à la définition d’objectifs vertueux en matière d’impacts sur le climat. Pour y parvenir, les secteurs et acteurs concernés sont incités à signer des « Contrats Climat« . On mise donc sur la négociation et le respect d’engagements volontaires.

5 axes d’engagements

Ces engagements volontaires seront structurés autour de 5 axes :

  • Ce que nous mesurons : les actions de communication doivent être mesurées et remises en perspective des Accords de Paris. Cela passera donc par la définition d’indicateurs pertinents et faisant consensus
  • Ce que nous produisons : notre façon de produire doit être revue afin de réduire les impacts. C’est un plébiscite en faveur de l’éco-conception
  • Ce que nous promouvons : il s’agit ici de s’engager pour la promotion de programmes de sensibilisation du grand public. C’est aussi sans doute un encouragement à recourir à l’affichage environnemental
  • Ce que nous contrôlons : une fois les engagements pris, ceux-ci devront être contrôlés dans leur mise en œuvre
  • Ce que nous sensibilisons : une action de sensibilisation et de formation des professionnels et futurs professionnels de la publicité est nécessaire.

Une approche concertée pour la mesure des GES

La mesure des GES nécessite une approche concertée entre les différents acteurs du marché publicitaire, annonceurs, agences, médias, agences media et régies. Le rapport propose une méthodologie en 5 étapes : La définition du périmètre et des postes d’émission/Un état des lieux initial qui servira de base de référence/Un plan d’action avec évaluation des gains mais aussi des coûts engendrés/La définition d’une trajectoire à moyen terme 2025-2030/La réalisation régulière de bilan GES.

Un enjeu de gouvernance

La réussite de ces Contrats Climat nécessite l’engagement des autorités de régulation du marché publicitaire, avec mission de :

  • valoriser les actions engagées
  • piloter et animer la démarche
  • observer en tenant à jour les principales données
  • communiquer et faire acte de pédagogie
  • contrôler le respect des engagements, voire sanctionner si nécessaire
  • former et sensibiliser

Chaque instance concernée devra présenter un bilan annuel.

Le CSA est investi d’une mission de pilotage transversal et devra chaque année présenter un rapport devant le Parlement. Dans cette mission, il sera accompagné d’un Comité de Pilotage composé de 5 représentants des acteurs, d’un représentant des 3 Ministères, et de 2 représentants de la société civile.

Plusieurs instances avaient anticipé et se sont déjà engagées dans une telle démarche volontaire dont nous nous en étions fait l’écho dans nos colonnes : la PQR, le SRI, La Presse Magazine, l’UDM, l’UPE notamment. Pour les secteurs qui n’ont pas encore entamé une telle démarche, un calendrier est proposé : Avant fin 2021, choisir ses outils de bilan carbone, au 1er semestre 2022, réaliser sont premier bilan et transmettre les données en juillet aux représentants sectoriels, réaliser un 1er rapport à fin 2022.