Accueil Communication responsable SUPER U rattrapé par l’huile de palme

SUPER U rattrapé par l’huile de palme

73

Le distributeur SUPER U a été condamné début décembre par le Tribunal de Commerce de Paris pour publicité mensongère.

En cause, son clip publicitaire diffusé depuis février 2012 et qui souligne les dégâts occasionnés sur la faune et la flore par la culture intensive du palmier à huile. Huile de palme que SUPER U promet de retirer de ses produits.

C’est un groupement de producteurs de COTE D’IVOIRE qui avait saisi la justice française, estimant que ce spot de SUPER U portait gravement atteinte à leur « fonds de commerce ».

La justice française vient de leur donner raison, en estimant que le consommateur moyen n’aura pas les moyens, par manque de connaissances et d’informations, de prendre du recul et qu’il risque donc d’en déduire qu’il est de son devoir de supprimer de sa consommation tout produit contenant de l’huile de palme. Un des arguments développés par les producteurs était justement que tous les pays ne pratiquent pas une culture nuisible à l’environnement du palmier à huile. En somme, le spot de SUPER U manquait de nuance.

Le spot en cause est interdit à compter du mardi 18 décembre sous risque d’une astreinte de 3000€.

Comme quoi, il est finalement difficile d’être « le commerce qui profite à tous »