Archives du mot-clé bâche de chantier

Affichage : vers la fin des bâches de chantier?

Contre toute attente, les députés ont voté mercredi l'interdiction des bâches publicitaires sur les monuments historiques ou classés.

palaisdejustice la bâche Apple sur le Palais de Justice de Paris

Ces bâches avaient trouvé leur source dans un décret de 2007 qui lui-même faisait exception au Code de l'Urbanisme. Ce décret posait certaines conditions : que la bâche n'excède pas 50% de la surface de l'échaffaudage et surtout qu'elle soit respectueuse du site et du monument sur lequel elle était apposée, et cohérente avec le monument. A condition également que le prix payé par l'annonceur soit intégralement utilisé pour financer la restauration. Le choix cornélien entre contribuable ou annonceur privé.

Il est vrai que plusieurs dérives ont eu lieu. Des bâches trop voyantes et pas toujours respectueuses des conditions du décret. On a beaucoup parlé de la bâche Heineken l'été dernier sur l'Hôtel de la Monnaie de Paris, ou de celle d'Apple sur le Palais de Justice. On a même, parait-il, vu des bâches sur certains monuments, mais pas l'ombre d'un ouvrier alors que la bâche ne peut être apposée que pour la durée du chantier.

On se souvient aussi de l'intervention de notre Ministre de la Culture en mai pour faire retirer une bâche Apple de l'Hôtel des Vosges.

Les opposants crient à la pollution visuelle et au préjudice touristique. Le choix est difficile. On sait que le Ministère de la Culture ne parvient pas à financer tous les travaux nécessaires sur les monuments historiques, travaux qui souvent se chiffrent par millions d'€. Alors, laisser nos monuments se délabrer? Cela ne plaira sans doute pas davantage aux touristes…

La solution est sans doute dans un encadrement plus strict de l'application du décret de 2007. Mais nos députés viennent de faire un autre choix. Il faudra l'assumer.

A moins que nos sénateurs ne les suivent pas…

Affichage : XVII vs XXI …

Installée depuis 16 mois sur l'hôtel particulier de Laffemas, classé monument historique, au 22 de la place des Vosges au coeur de marais, la bâche Apple a fait couler beaucoup d'encre.

lefigaro.fr  source visuel : lefigaro.fr

Inspirée sans doute de la coutume qui consistait à autoriser la publicité sur les palissades de chantier, les bâches de chantier ont été autorisées en 2007. Elles peuvent, sous certaines conditions, habiller les échaffaudages de chantier. Le prix de cette location d'espace doit permettre d'aider au financement du chantier en cause. Le Grenelle II a limité la taille de la bâche à 50% de la surface de l'échaffaudage. Cette limite peut être dépassée dans la mesure où les travaux engagés ont un effet positif sur l'environnement (isolation…).

vivelemarais.typad.fr  source visuel : vivrelemarais.typepad.fr

S'agissant de la bâche en cause, le chantier était destiné à restaurer l'hôtel de Laffemas suite à un incendie. Or, les travaux de restauration de la toiture étant terminés, le maintien de l'échaffaudage pouvait être remis en cause. La Ministre Filippetti a tranché : la bâche doit être retirée.

Clin d'oeil ou provocation, chacun choisira, mais on peut comprendre que cette rencontre de l'Iphone 5 avec des façades XXVII a pu en agacer plus d'un.