Archives du mot-clé protection des enfants

Écrans : un message sanitaire pour protéger les moins de 3 ans?

Le Sénat a adopté mardi 20 novembre – Journée Internationale des Droits de l’Enfant – une proposition de loi instaurant un message sanitaire pour protéger les enfants de moins de 3 ans des risques de surexposition aux écrans. Quel peut être le devenir de cette proposition?

Les enfants exposés de plus en plus tôt

Des études l’attestent. Les enfants sont exposés très tôt aux écrans. Ainsi, une étude de l’Inserm a démontré que 2 enfants sur 3 de moins de 2 ans regardent la télévision tous les jours et que 20 à 30 % d’entre eux utilisent au moins une fois par semaine un ordinateur, une tablette ou un smartphone. Selon le baromètre Junior Connect’ 2017, les 1 à 6 ans passeraient chaque semaine 4H37 sur internet.

source : magicmaman.com


Une exposition qui n’est pas sans risque

Les risques d’une surexposition précoce sont multiples. Des troubles de la vision, du langage, du sommeil, voire même des effets sur le développement du cerveau. Devant ces enjeux, nombreux sont les médecins et les organismes scientifiques, telle que l‘Académie des Sciences,  à prôner l’application du principe de précaution.

source : journaldesfemmes

Imposer un message sanitaire

Sur l’initiative de la sénatrice centriste Catherine Morin-Desailly, le Sénat vient d’adopter à 333 voix contre 2 (!), un projet de loi visant à mettre en place un message sanitaire qui concernerait tous les appareils munis d’un écran. Ce projet de loi comporte 3 mesures :

  • Obligation de faire figurer sur les emballages un message sanitaire attirant l’attention des parents sur les risques d’exposition aux écrans des enfants de moins de 3 ans
  • Obligation de faire figurer ce message sanitaire dans toute publicité pour ces produits
  • Mettre en place, sous le contrôle du CSA, une campagne de sensibilisation annuelle.

Quel devenir pour cette proposition?

Cette proposition demande, comme tout texte de loi, à être adoptée par l’Assemblée Nationale. Réunira-t-elle le même consensus? On peut s’attendre à des actions de lobbying fortes des professionnels concernés qui peuvent s’interroger sur l’effet psychologique d’un tel message sanitaire et son incidence sur les ventes. Mais surtout, la nouvelle Ministre, Christelle Dubois se montre réticente, alléguant qu’à ce jour les risques évoqués ne sont pas attestés par des études scientifiques.

Une position qui détonne dans ce concert d’unanimité. Le même jour, le 20 novembre, le Défenseur des Droits des Enfants, Monsieur Jacques Toubonrendait public son 1er rapport. Un rapport comportant 26 recommandations. Dont celle d’interdire les écrans avant 3 ans dans les écoles et les structures d’accueil, justement au nom du principe de précaution ! Espérons que notre Ministre saura finalement se ranger du côté des scientifiques et des pédiatres.