Accueil Les médias Internet 14 propositions pour le numérique

14 propositions pour le numérique

419

L’Interactive Advertising Bureau (IAB) France et la Mobile Marketing Association (MMA) formulent, dans le cadre de la future élection présidentielle, 14 propositions pour un numérique au service de la France et des Français. Présentation.

L’IAB et la MMA ont rendu publique début février leur conception conjointe d’un numérique capable « d’offrir un cadre propice au développement dynamique, pérenne et responsable du numérique français. » Avec pour ambition « que le numérique soit une composante pleine et entière de ce qui fait la vie d’un Français, de son apprentissage scolaire à sa retraite »  avec l’espoir qu’ « Une société du numérique passera également par une société de l’éthique du numérique. » Les 14 propositions sont articulées autour de 3 axes principaux.

Un numérique au service de la société française

Pour un numérique au service de la société française, sont abordées les questions de l’éducation et de la sensibilisation, de la formation et de l’emploi ainsi que la mise en place d’un service public numérisé au service des citoyens.

En matière d‘éducation, les 2 instances souhaitent renforcer la place et l’attractivité de l’apprentissage des outils numériques au collège et au lycée. Notamment en réalisant dès 2022 un audit national des équipements, en créant un fonds de remplacement, en incluant le numérique dans les programmes d’enseignement et en créant dès 2023 une agrégation. Le rapport suggère également que l’éducation aux médias devienne une grande cause nationale.

En matière de formation et d’emploi, est suggéré de développer les formations au numérique, au niveau licence/bachelor et au niveau master.

Pour parvenir à un véritable service public numérisé au service de tous les citoyens, il est proposé d’engager la lutte contre l’illectronisme, notamment en réalisant rapidement un audit et en créant au profit des fonctionnaires des modules d’accompagnement à l’usage des outils numériques. Les 2 instances professionnelles souhaitent la création d’un Comité d’Ethique du numérique réunissant les professionnels, les usagers, les organismes régulateurs ainsi que les décideurs publics. Ce comité d’éthique devra déboucher sur la rédaction d’un livre blanc.

Un numérique au service de l’environnement

Pour mettre le numérique au service de l’environnement, l’IAB et la MMA font le pari de l’économie circulaire. Parmi les mesures concrètes on retiendra la création d’un crédit fiscal incitatif, la mise à disposition d’outils reconditionnés au profit des étudiants et des personnes au chômage ainsi que l’encouragement du don aux organismes publics, notamment aux écoles et aux mairies.

Un numérique au service de l’économie française

Ce 3ème volet fait le pari de la recherche et de l’innovation, mais aussi de la transformation numérique. En matière de recherche, est proposé le lancement du « Tremplin Tech » avec création d’un réseau de chercheurs HDR et la création d’une plateforme de Research Data Hub dédiée à la mutualisation de la recherche. Est également clairement formulée la nécessité d’assurer l’efficacité du principe d’expérimentation, notamment en matière d’intelligence artificielle. Pour ce qui est de la transformation numérique, est prévu un dispositif d’aides à la digitalisation des PME/PMI sur une durée d’une année. Est aussi formulé le vœu de réguler l’inflation législative et réglementaire et de voir privilégier les entreprises françaises dans les commandes publiques.