Accueil Consommation responsable Le plan stratégique de la CNIL à horizon 2024

Le plan stratégique de la CNIL à horizon 2024

141

Mi-février, la CNIL a rendu public son plan stratégique pour la période 2022 -2024 dans un contexte de digitalisation accrue de notre économie et de notre vie sociale. L’objectif de la CNIL est d’œuvrer à plus de confiance dans les activités numériques.

Le plan stratégique arrêté par la CNIL pour les trois prochaines années vise à établir un climat de confiance dans le numérique, dans un contexte où les activités se numérisent chaque jour un peu plus, avec pour corolaire  une pression accrue des risques pour la vie privée des citoyens. Un objectif de confiance qui était déjà l’ambition première de la première loi du numérique dans notre pays, la loi informatique et liberté de 1978… il y a plus de 4 décennies… Un plan stratégique qui comprend 3 axes.

Le respect des droits

Le 1er axe est de favoriser la maitrise et le respect des droits des personnes. A ce titre, la CNIL souhaite renforcer l’information et la sensibilisation des usagers. Notamment par le  développement de la communication et la création d’outils. Elle souhaite également accroître l’efficacité de l’action répressive en adaptant les procédures de contrôles et en réduisant les délais d’instruction.

Promouvoir le RGPD

La CNIL entend promouvoir le RGPD, entré en vigueur il y a 4 ans, en tant qu’atout de confiance pour les organisations. Pour y parvenir, renforcer la sécurité juridique des traitements de données, en clarifiant la législation, en produisant de la doctrine qui soit accessible, synthétique et opérationnelle. La CNIL propose encore de développer les outils de certification et les codes de conduite. Elle mise également sur le renforcement de l’accompagnement avec la mise en place d’outils d’accompagnement transparents et accessibles.

Prioriser des actions ciblées

Le dernier axe du plan triennal de la CNIL vise à mettre en place des actions de régulation ciblées sur des sujets à forts enjeux sur la vie privée des citoyens. est notamment concerné le développement des caméras augmentées en travaillant à des règles d’usage régalien en cas d’utilisation par la police ou la justice. Cet axe vise également à renforcer la sécurité des transferts de données vers le cloud. Enfin la CNIL souhaite rendre visibles les flux de données des applications des smartphones et sensibiliser les usagers.