Accueil Consommation responsable Le label antigaspi arrive…

Le label antigaspi arrive…

450

Prévu par la loi antigaspi et pour l’économie circulaire de février 2020, le label antigaspi est désormais devenu réalité et devrait apparaître progressivement, chez les distributeurs dans un premier temps. Présentation.

La création d’un label antigaspi avait été entérinée par la loi AGEC du 10 février 2020 dans son article 33. Dès 1988, la loi dite loi Coluche avait déjà prévue, pour lutter contre le gaspillage alimentaire, une incitation fiscale et de son côté la loi Aillagon de 2003 permettait de considérer le don d’aliments comme don en nature dans le cadre du mécénat. La loi Garot de 2016 prévoit quant à elle des amendes pour les acteurs qui se rendraient coupables de gaspillage alimentaire.

  • Les acteurs concernés

Le label antigaspi est entré en vigueur le 4 mars 2023, avec une mise en place progressive. Son objectif est de valoriser les bonnes pratiques qui permettent une réelle réduction du gaspillage alimentaire qui, selon le Gouvernement, représente 9 millions de tonnes de nourriture détruite chaque année en France.

Le secteur de la distribution alimentaire est le premier visé. Sont concernés par le label antigaspi, les GMS (commerces de proximité, supermarchés et hypermarchés), les grossistes et les métiers de bouche (bouchers, charcutiers, boulangers, fromagers, primeurs notamment). Est également concernée la restauration collective. L’objectif pour cette première étape est d’atteindre une réduction du gaspillage de 50% en 2025.

Seront ensuite visés par ce label, les secteurs de la consommation, de la production, de la transformation et enfin de la restauration commerciale. Pour cette 2ème étape, l’objectif de réduction de 50% est fixé à 2030.

  • Le cahier des charges

Le cahier des charges pour obtenir ce label a été rendu public le 2 mars 2023. Il a été travaillé avec l’appui de l’Afnor. Les évaluations des critères à remplir tiennent compte de la catégorie d’acteur qui sollicite le label. Voici quelques-uns de ces critères : les dons aux associations, la logistique mise en place pour identifier les produits dont les dates de préemption approchent, la mise en avant dans les rayons de ces produits et les offres faites alors aux clients, la formation du personnel… De manière générale, 3 domaines d’actions sont analysés : le domaine 1 concerne la gestion des commandes et des stocks et les relations avec les fournisseurs, le domaine 2 concerne les étapes de commercialisation et enfin le domaine 3 est relatif à la gestion des dons et à la valorisation des invendus.

  • Trois niveaux de label.

Le label anti-gaspi est un label d’Etat délivré par un organisme agréé. Il comporte 3 niveaux :

Niveau 1 étoile : atteste d’un engagement dans la démarche de lutte contre le gaspillage

Niveau 2 étoiles : atteste d’une maîtrise de la lutte contre le gaspillage

Niveau 3 étoiles : atteste d’un niveau exemplaire dans la lutte contre le gaspillage alimentaire.