Accueil Communication responsable Une charte pour un journalisme à la hauteur de l’urgence climatique

Une charte pour un journalisme à la hauteur de l’urgence climatique

74

En mars dernier, le media Vert.eco lance l’idée d’un « Manifeste pour une écologie médiatique. » L’idée a fait son chemin et le Manifeste est devenu Charte. Une démarche qui engage journalistes et rédactions.

La « Charte pour un journalisme à la hauteur de l’urgence climatique » a été rendue publique ce 14 septembre et signée, en une semaine, par quelque 1 300 journalistes, mais aussi une centaine de rédactions et 6 Écoles de journalisme. Une démarche soutenue par de nombreux experts scientifiques, notamment plusieurs membres du GIEC. Sa genèse part du constat que la presse ne fait pas assez le lien entre les événements qu’elle relate et le changement climatique, qu’elle ne fait pas suffisamment preuve de pédagogie, que les illustrations utilisées sont parfois inadaptées par rapport aux enjeux actuels. Autant de freins qui ont pour effet de retarder l’action alors qu’il y a urgence à agir.

Cette charte comporte 13 engagements dont nous retiendrons ici ceux qui nous semblent particulièrement significatifs d’une volonté d’agir :

  • Engagement 2 : Faire preuve de pédagogie
  • Engagement 3 : S’interroger sur le lexique et les images utilisées
  • Engagement 6 : Assurer la transparence
  • Engagement 7 : Révéler les stratégies produites pour semer le doute dans l’esprit du public
  • Engagement 9 : Se former en continu
  • Engagement 10 : S’opposer aux financements issus des activités les plus polluantes
  • Engagement 12 : Pratiquer un journalisme bas carbone.

Une charte qui fait écho aux engagements pris en avril 2021 par la presse magazine mais aussi aux engagements souscrits à la même époque par la PQR. Un challenge est-il en train d’être relevé, celui de faire de la presse un levier de la transition écologique ?